Tomb Raider Legend

Après un retour réussi sur console de salon, Lady Croft retrouve la confiance et se décide à sortir sur les machines nomades. Les choses s’étant relativement bien passées sur PSP, pourquoi ne pas tenter l’aventure sur DS ? Oui, enfin, ne nous emballons pas…

C’ÉTAIT POURTANT BIEN PARTI…

Tomb Raider Legend est donc une version adaptée du jeu d’action / aventure sorti quelques mois plus tôt sur PS2, Xbox et Xbox 360. Le déroulement de l’aventure est sensiblement le même et les principaux éléments de gameplay ont été conservés. Seulement voilà, il a fallu faire quelques sacrifices techniques afin de faire rentrer tout ça dans la petite cartouche pour un résultat qui s’avère au final être un échec. La faute à un manque de liberté, d’abord. Pour pallier aux modestes capacités de la portable en matière de 3D, les développeurs ont opté pour un gameplay à mi chemin entre 2D et 3D. En gros, c’est comme si Lara se déplaçait sur un rail, en dehors de quelques passages où la miss peut se déplacer dans la profondeur du décor. Mais le vrai problème, c’est l’impossibilité totale de déplacer la caméra : et vue l’étroitesse du champ de vision, il est difficile de voir ce qui se profile à l’horizon. Et ne parlons pas des actions, comme lancer le grappin, qui perdent largement en précision.

… MAIS RIEN À FAIRE…

Pour les phases de tir, là encore, il a fallu trouver quelque chose et la solution est venue de l’écran tactile. Lorsque notre héroïne est attaquée par des hommes armés, l’écran inférieur passe en pseudo vue subjective : vous voyez vos opposants de près et devez les toucher du stylet ou du doigt. C’est typiquement le genre de chose qui aurait pu casser le rythme… si rythme il y avait ! Car, à vrai dire, il ne se passe pas grand-chose dans ce Tomb Raider. A part ces parodies de fusillades et quelques passages de plate-forme, vous tomberez également sur les énigmes que l’on trouvait également dans les autres versions du jeu. Mais là encore, la nouvelle configuration les prive de tout intérêt.

… ÇA NE MARCHE PAS.

C’est qu’ils ont fait des efforts, pourtant, les gars de chez Human Soft, pour rester fidèles au produit de Crystal Dynamics : on retrouve toutes les différentes séquences de jeu, comme les poursuites à moto. Ils ont même pris la peine de proposer les cinématiques, mais la compression donne un résultat plus proche de la bouillie de pixels qu’autre chose. Alors, au final, rien ne marche : le jeu est peu jouable, ennuyeux et ce n’est malheureusement pas la réalisation qui permettra de sauver les meubles. Conclusion : mieux vaut en rester à la bonne impression des versions console de salon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *